Attention aux cyanobactéries pendant l’été !

1 août 2020
golden-retriever-76965_640.jpg

En cette période estivale nous allons être nombreux à affluer vers les points d’eau avec nos chiens. Une bonne baignade fait du bien à tout le monde ! Mais attention, avec les fortes chaleurs, des bactéries peuvent proliférer dans les eaux stagnantes. Elles sont appelées cyanobactéries et peuvent provoquer une intoxication potentiellement mortelle si elles sont ingérées.

Cyanobactéries
Les cyanobactéries prolifèrent en été surtout pendant les grasses chaleurs.

Qu’est-ce qu’une cyanobactérie ?

Anabaena sperica2.jpg
Cyanobactérie

CC BY-SA 3.0Link

Les cyanobactéries sont des bactéries qui ont été longtemps considérées comme des algues, anciennement appelées algues bleues.
Elles se développent en surface et en profondeur des étendues d’eau de type flaque, mare, étang, voire rivière à faible débit. Leur évolution peut être considérable en période optimale (température élevée, éléments nutritifs tels que l’azote et le phosphore en grande quantité). Elles constituent alors de véritables “fleurs d’eau” ou “efflorescences” en surface. Une colonie de cyanobactéries dans l’eau est aussi appelée prolifération ou bloom.

Quels sont les symptômes d’intoxication chez le chien ?

Les chiens adorent boire en se baignant et leur premier réflexe est souvent, après une marche ou un trajet en voiture au soleil, d’avaler de bonnes lapées. Selon les cyanobactéries, différentes toxines peuvent être synthétisées. Elles sont classées en trois catégories : dermatotoxines, neurotoxines et hépatotoxines. Les signes cliniques associés à l’ingestion de ces toxines dépendent donc de la prépondérance de l’une ou de l’autre de ces catégories.

Cyanobactéries
Chiens se baignant dans une eau potentiellement contaminante
  • Les dermatotoxines entraînent des irritations de la peau et des muqueuses.
  • Les neurotoxines (anatoxine a, saxitoxine) sont à l’origine des signes cliniques les plus graves : vomissements, paralysie ascendante, détresse respiratoire par paralysie des muscles respiratoires, convulsions, mortalité aiguë.
  • Les hépatotoxines (microcystine, nodularine) induisent chez le chien des vomissements, une diarrhée, un ptyalisme, une insuffisance hépatique qui peut, elle aussi, être létale. Les troubles de l’hémostase sont fréquents (thrombopénie)

En pratique que faut-il retenir ?

  • j’évite de faire baigner mon chien dans une eau chaude , peu renouvelée avec une prolifération de surface bleutée
  • je peux laisser mon chien se baignade dans une eau claire, avec du courant qui renouvelle l’eau même au plus près de la berge
  • si mon chien présente des symptômes anormaux après une baignade, je vais d’urgence chez le vétérinaire
  • je me tiens au courant de la situation locale auprès de la DDASS

Avec l’aimable autorisation du Dr Amélie Bottet (01, Lagnieu)

Clinique vétérinaire NAC et Compagnie

Nacs&cielogo

Sillingy - Epagny

Téléphone